ICT fournisseur de logiciels / systèmes d’information sous forme d’application hébergée :
- CHORUS pour les équipes de soins pluriprofessionnelles, les professionnels de santé isolés ou les centres de santé
- CHRYSALIDE pour les établissements de santé

Caractéristiques techniques ICT

Caractéristiques techniques ICT

Agréments, homologations et certifications ICT

Architecture ICT

Logiciels ICT

Connexion des logiciels d’ICT avec l’écosystème extèrieur



Afin d’assurer la confidentialité et la sécurité des données de santé à caractère personnel recueillies, conservées et partagées dans le cadre des logiciels médicaux, les éditeurs doivent répondre à des normes et réglementations :


agrément et référencement CNDA des composants du logiciel (facturation Sésame-Vital, INC-C) ;

homologation du logiciel relatif au Dossier médical partagé (DMP) (en précisant parmi les trois profils disponibles création, alimentation, consultation ceux supportés) ;


conformité du logiciel aux référentiels de certification de la HAS : certification Logiciel d’aide à la prescription (LAP) ;


agrément en tant qu’hébergeur agréé de données médicales à caractère personnel en cas d’externalisation de l’environnement technique.


ICT suit ces normes et cette réglementation, récentes et en plein développement, pour y répondre de façon rigoureuse, et va même au-delà dans le cadre de sa démarche qualité :


la politique qualité et sécurité d’ICT : certification ISO 9001 et ISO 27001

L’architecture des solutions ICT est conçue pour répondre aux objectifs suivant :


fournir un système d’information capable de s’adapter à chaque métier de la prise en charge du patient. Dans le cadre de structures de santé complexes, il s’agit de mettre en place un système d’information adapté à chaque spécialité, voire à chaque professionnel (de santé ou non) d’une même spécialité tout en permettant un flux transversal au travers des différents cabinets ;


offrir un système communiquant et ouvert pour permettre le partage de l’information au sein de la structure de santé et vers l’extérieur en maintenant un niveau de sécurisation des échanges optimal : l’ouverture vers l’extérieur ne doit pas se faire au détriment de la sécurisation des accès et échanges ;


garantir l’évolutivité des solutions retenues pour respecter le cadre législatif et les besoins des utilisateurs.


Pour atteindre ces objectifs, International Cross talk informatise en mode hébergé l’activité des professionnels de santé et acteurs du monde de la santé. Cela consiste à fournir aux utilisateurs de la solution ICT un logiciel informatique capable de présenter l’information stockée sur ses serveurs à travers un réseau privé et sécurisé (pas d’accès possible via Internet directement).


Cette architecture permet de répondre aux besoins en termes de Système d’information :

d’une équipe de professionnels de santé de soins de premiers recours qu’elle soit regroupée sous un même toit (maison de santé) ou qu’elle exerce sur des sites distants (pôles) ;

d’un centre de santé ;

d’un établissement de santé ;

d’un professionnel installé seul.






ICT est à l’écoute du client. ICT ne fournit pas une version X.0 à laquelle les professionnels de santé doivent se former et adhérer.


Les logiciels d’ICT (CHORUS et CHRYSALIDE) sont personnalisés : à partir d’une architecture et d’un moteur de base qui s’appuie sur un dictionnaire enrichissable, ICT propose à chaque client de faire construire par ICT son propre dossier patient et /ou formulaire (masque de saisie) adapté à son métier et à son contexte d’exercice.


Mais les utilisateurs qui le souhaiteraient peuvent aussi recourir à une version préparamétrée puis la faire évoluer dans le temps au gré de leurs besoins.


Notre moteur logiciel est en développement continu pour répondre au mieux aux évolutions des demandes des professionnels.


ICT mettra prochainement en place des groupes d’utilisateurs pour permettre aux professionnels de santé d’améliorer leurs paramétrages au travers du partage de ce dictionnaire (vers le suivi de pathologie standardisé d’une région à l’autre).

Lire la suite

À partir de vos dossiers patients contenus dans les logiciels d’ICT (CHORUS ou CHRYSALIDE), des connexions avec le « monde extérieur » sont nécessaires pour :


la télétransmission des feuilles de soins électroniques ;


accéder au Dossier médical personnel (DMP) ;


échanger des documents médicaux avec vos confrères via une messagerie électronique ;


ou encore la télémédecine.


Ces échanges impliquent que les informations issues de systèmes d’information de santé différents utilisent le même langage : c’est l’interopérabilité. L’ASIP Santé dont l’une des principales missions est justement de favoriser le développement de l’interopérabilité entre les SI de santé la définit comme « La capacité qu’ont plusieurs systèmes d’échanger de l’information entre eux et d’utiliser l’information qui a été échangée, pour que les utilisateurs de ces systèmes puissent en tirer parti dans leurs actes et leurs décisions, pour le mieux-être de leurs patients. »
Cette interopérabilité concerne trois niveaux : les contenus (la sémantique, c’est-à-dire, la structuration et la signification de l’information échangée entre les SI de santé), les Services et le Transport.


Lire la suite

Voir : Interopérabilité, ASIP Santé

Droits réservés 2011 - International Cross Talk
Mentions légales | Accueil | Actus | Politique Générale | Caractéristiques Techniques | Ateliers | Contact